Prométhée, cette énergie... la votre !
   Le Blog du Tour des ÉnergiesNouvelles fraiches Le Primaire prend l'Air Bibliothèque énergétique

20 mai 2007 : Hong Kong

24 mai : Petite ballade avant notre départ pour Shenzen

Lentement mais sûrement, nous nous habituons à l’idée de consacrer chaque jour un peu plus de temps au rapport AFD (le papier « objectif thèse » étant enfin achevé). Ce matin est donc consacré à de saines études, afin de digérer l’armada de documentations glânées au fil de nos rencontres.

Le repas de midi sera « made home », et nous fera goûter une fois de plus des fruits et légumes étranges, car choisis par Blandine lors de nos premières courses. La règle est simple, il s’agit de mettre dans le panier tout ce nous est inconnu (une espèce de courge, un dragon fruit couleur framboise à la chair blanche et pépins noirs ...). Certains sont goûtus, d’autres moins... résultats d’une collecte hardie ! L’expérience est sympathique, et pour le moins mémorable.

Notre départ pour Shenzhen est prévu à 18h ; nous décollons en milieu d’après-midi pour une mini découverte de Hong Kong. Notre escapade à venir ne s’étalant que sur deux jours, nos petits sacs de voyage devraient être légers, comme nous le rappelle avec force insistance Christophe : c’est sans compter sur notre ‘kit de base’ (ordinateurs, appareil photos, caméra vidéo, batteries, et notre inévitable documentation ‘au cas où nous aurions le temps d’avancer le rapport’...) qui a le don d’alourdir considérablement notre charge. Il ne tenait qu’à nous de sabrer dans le lard... si nous peinons quelque peu sous notre cargaison, ce sera donc silencieusement !

Sac à dos au dos, nous voici partis pour le jardin zoologique et botanique. Au détour d’un tournant, nous découvrons son entrée et sa verdure luxuriante, qui contraste étrangement avec les haies de gratte-ciel environnants. Ce zoo ouvert au public depuis 1871 regrouperait aujoud’hui plus de 600 oiseaux, 70 mammifères et quelques reptiles : n’étant cependant pas spécialistes ès faune exotique, nous leurs disons adieux après rapide coup d’oeil aux quelques enclos bordant le sentier principal...

Nous retrouvons la mégalopole, son quartier d’affaire, non pour nous perdre dans la foule (nous sommes assez éloignés du centre ville), mais pour en admirer les réalisations architecturales. Les rêves les plus fous ont ici pris forme. Le gratte-ciel HSBC, comme nous racontera Sébastien quelques jours plus tard, aurait par exemple été conçu de façon à pouvoir être séparé de sa base et rapatrié à Londres par bateau (!!). La nuit tombant, le ballet de néons se mêle au ballet de formes. C’est la tête pleine de couleurs (et le dos abimé par le poids de nos petits – mais denses.. – sacs) que nous achetons nos billets pour Shenzhen.

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

24 mai : Shenzhen, ancien village de pêcheur devenu mégalopole dynamique

« Quitter Hong Kong pour entrer à Shenzhen n’est pas tout à fait entrer en République populaire. L’intégration économique de Hong Kong et de la province méridionale chinoise du Guangdong est une réalité depuis 15 ans » (L'humanité)
Créées sous l’impulsion de Deng Xiaoping, les Zones Economiques Spéciales (ZES) de la République populaire de Chine ont vu le jour au début des années 80. Les différents sites choisis ont permis d’expérimenter de nombreuses réformes économiques et la fameuse ouverture au modèle capitaliste. Aujourd’hui, ce sont ces villes qui marquent l’allure de la réforme dans le pays, Shenzhen en étant une illustration particulièrement frappante. En 20 ans, de petit village de pêcheurs, elle est passée à ville d’affaires géante. Le revers de la médaille d’un tel essor économique est son manque de charme certain : grandes avenues larges de dizaines de mètres, absence de vrai centre ville, de culture locale (la population autochtone ne représenterait que 5% de la population locale)... heureusement, l’accueil chaleureux d’Eric nous fait vite oublier ces premières impressions.

Nous partons manger cantonais dans un restaurant dont le remplissage à cette heure tardive nous fait comprendre que les horaires espagnols et chinois ont fort peu en commun. Il est 21h30, reste une table de chinois dans cette salle immense... l’heure avançant, nous finissons par être les seuls et uniques clients ! Une raison supplémentaire a priori pour avoir trois serveuses aux petits soins (pour 4 clients !), frémissant à chaque mouvement un peu inhabituel de notre part. Blandine a le malheur d’éternuer, et aussitôt un mouchoir lui est tendu. Nous en arrivons presque à en rire. Regarder son verre vide fait accourir l’une d’entre elles pour nous resservir en boisson. Trève de plaisanterie, cela est drôle, mais à petite dose : on se sent un poil surveillés.

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

23 mai : Economies d'énergie à Swire Properties

La tour Oxford House de Swire properties est l'un des lauréats de l'édition 2004 des "Energy Efficiency Awards" lancés par le bureau pour l'efficacité énergétique (EEO) du département pour les services électriques et mécaniques (EMSD) de Hong Kong.

Climatisation à partir d’eau de mer circulant jusque des tours aéro-réfrigérantes, contrôles digitaux pour suivre et ajuster température et flux d’air à tout endroit du bâtiment, nettoyage automatique des tubes de la centrale de refroidissement, revêtements réflecteurs de soleil sur vitres et fenêtres ou installation de néons à ballast électronique de haute fréquence sont autant d’améliorations imaginées dès la conception du bâtiment. Doublées d’un suivi précis des consommations, elles permettent de réduire durablement la consommation d’énergie, accroissent le bien-être des utilisateurs de la tour et ont, pour la plupart, des temps de retour sur investissement très inférieurs à trois ans.

En en sortant, nous filons chez Regina Ip Lau Suk-yee, l'ancienne ministre de la sécurité de Hong Kong - et camarade de classe de Christophe à Stanford -, qui nous a présenté l'organisation du gouvernement hong-kongais et introduits auprès du think tank environnemental Civic Exchange.

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

23 mai : Les économies d'énergie: du pratique au théorique à l'université

Des solutions techniques similaires à celles découvertes à Swire Properties ont été mises en œuvre à l’université de Hong Kong qui consomme 90 000 MWh d’électricité par an, elle aussi lauréate du concours 2004 organisé par l'EMSD pour encourager les économies d'énergie à Hong Kong.

La ventilation y est finement ajustée aux besoins grâce au suivi du taux de CO2 des salles de classe et des laboratoires, le débit d’air des hottes de laboratoire est désormais modulable, la température des salles a été fixée à 24°C en moyenne en été (contre 21°C auparavant), senseurs d’occupation et minuteurs permettent d’ajuster le besoin d’éclairage et de climatisation à la présence effective d’utilisateurs. D’autres nouveautés incluent le contrôle des vitesses de fluides dans la « centrale de froid » (600 MWh économisés par an et besoin de maintenance réduit) et de leurs températures suivant les saisons, le changement des ballasts magnétiques pour des ballasts électroniques 25% plus économes dans les néons, l’utilisation de LEDs et de tubes T5, la réduction du nombre de lampes dans les endroits trop éclairés, l’installation de pompes à chaleur et panneaux solaires thermiques pour chauffer l’eau, de déshumidificateurs dans les salles de stockage…

Les économies d’énergie, pourtant, ne pourraient prendre racine dans un terreau qui ne serait que technologique (l’efficacité énergétique). Le facteur comportemental des consommations (habitudes des individus), s’il est plus difficile à piloter, est une dimension à ne pas négliger par les programmes qui souhaitent s’inscrire dans la durée.

Ceci justifie l'apport d'un complément « soft » à tout ce « hardware ». Pris très au sérieux par la direction de l’établissement, il est orchestré par le « green manager » et le groupe de travail « économies d’énergie » formellement mis en place en 2002. Audits énergétiques, proposition d’une charte interne, installation d’autocollants encourageant à l’extinction des lumières, des chauffages et des climatiseurs des pièces inutilisées, placardage de graphes décrivant l’évolution des consommations énergétiques de l’établissement sur les portes des toilettes (emplacement à forte visibilité !)… Tous les moyens sont bons pour encourager des comportements plus vertueux. Il suffit de les imaginer.

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

22 mai : Efficacité énergétique à HK : EMSD

a venir...

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

22 mai : Les économies d'énergie au lycée une aveture pédagogique ludique

D’imagination, le proviseur du lycée Po Leung Kuk Yao Ling Sun College, lui aussi lauréat du concours 2004, n’en manque pas, de sens pédagogique non plus. Dans son établissement, les élèves participent à un concours de conception d’éoliennes en papier, sont encouragés à enlever leurs pulls plutôt qu’à mettre la climatisation en marche et invités à donner corps à leurs idées technologiques en participant aux ateliers montés par les professeurs de science. A en croire la réduction de la facture énergétique du collège et l’enthousiasme qui imprègne les lieux, ses idées ont porté du fruit !

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

22 mai : Flâneries hong-kongaises...

texte à venir...

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

21 mai : Journée tranquillou à la découverte de la ville...

idem, photos dans un premier temps!

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

20 mai : Arrivée à Hong Kong chez Sébastien

Pfiou ... la ville est décidément fort étonnante, y compris pour nos genoux qui n'en reviennent toujours pas.
L'espace est ici précieux; la ville est donc incroyablement dense. Forêts d'immeubles à flanc de montagne, passages aménagés d'un niveau suspendu à l'autre, ponts lancés au travers des chaussées, boutiques se déversant sur les trottoirs des rues pentues, flots de parapluie et lumières du soir ... Hong Kong nous accueille par une chaleur encore moite de l'intermittente pluie.

Christophe, arrivé la veille, a déjà ses habitudes sur le petit archipel. Nous lui emboîtons le pas pour atteindre mid-levels où habitent Sébastien et Fern, qui ont très gentiment accepté de loger notre petite tribu pour une semaine. C'est que la pente est rude, et qu'Humpty et Dumpty ne sauraient faire oublier le régime enveloppant qu'ils ont adopté depuis notre départ, se farcissant de documents et de menus souvenirs à chaque étape. Nous bénissons les escalators couverts qui gravissent la colline et nous déposent à leur quasi terminus, au pied de l'immeuble où nos hôtes logent au 25ème étage.

Ce qui nous permet de partager avec vous ces jolies vues de la Baie. Soleil couchant sur ciel pollué : irrisations orangées.

Fern et Sébastien sont à la gym - nous envahissons leur appartement avant que de filer à Wellcome, faire le plein de vivres locaux. C'est simple : tout ce qui nous est étranger ou presque finit en un exemplaire dans le panier de courses. Outre la mangue à peau de dragon dont les entrailles révèlent une consistance de fruit de la passion, les drôles de kakis à peau dure et aubergine qui recèlent de trésors litchés enveloppant des noyaux si gros qu'on en regrette l'effort dépensé à y avoir accès, les oignons de lys et autres choux difficilement nommables, nous faisons le plein de jus de fruits divers assaisonnés de bouts d'aloe vera. Au menu, ce sera? Ben, tout à la fois !

C'est donc une poêlée étonnante qu'attaquent nos ventres affamés. Pas de pot pour eux, Fern et Seb auront préféré à ce plat gastronomique une séance de ciné ... bah, qu'à cela ne tienne : ils n'échapperont pas aux restes du lendemain :-)

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

20 mai : Vous avez dit SURPRISE ?

Et oui, une sacrée surprise !

Qui découvre-t'on tout sourire, tout heureux de sa surprise, nous cueillant au pied de l'avion qui, parti de Mumbai, avait fait escale à Bangkok pour nous déposer enfin en Chine, ou presque Chine puisque nous découvrons cet immense territoire par la porte d'Hong Kong?

Christophe, arrivé la veille de sa Californie d'adoption, et fantastique comité d'accueil à la patience bien éprouvée par deux heures de retard. Elodie était dans le coup - ce qui explique son comportement autrement tout à fait irrationnel des deux derniers jours ...
E, à Mumbai: "T'inquiète, y a des amis de parents qu'on peut croiser à HK et qui pourront nous décharger de notre bibliothèque ambulante - pas la peine de l'envoyer par la Poste"
B: "Et on sait comment les retrouver, les contacter?"
E: "Bah, on trouvera bien"

B, de l'aéroport de Mumbai: "Bon, on peux pas prévenir Seb de notre arrivée, il est trop tôt en Chine -  appelonsChristophe pour lui demander de lui envoyer un mail de Californie." [vive le décalage horaire et les vols indiens à 4h30 du matin !]
E : " Mais non, t'es folle, ça sert à rien. Et puis de toute façon, on va pas bloquer Seb chez lui - on va encore se pommer en chemin et on arrivera en retard ..."

B,  à l'arrivée à HK: "Bon, Seb m'a écrit qu'il fallait qu'on l'appelle des téléphones après les douanes, donc faut qu'on s'achète quelques dollars au bureau de change"
E: "Euh, c'est pas une bonne idée : on va se faire avoir sur la commission, c'est idiot. Et puis, les téléphones jaunes ne sont pas après les douanes mais à la sortie de l'aéroport " [d'autant plus étonnant que c'est Blandine qui a géré la logistique avec Sébastien qui n'avait jamais parlé de téléphones jaunes].

Et nous voilà dotée d'un fantastique interprète pour deux de nos 4 semaines chinoises : youpie ! [triplement youpie rétrospectivement d'ailleurs !]

Aucun commentaire n'a été posté sur ce message. [Poster un commentaire]

 English Deutsch Spanish Site officiel de Prométhée. Tous droits réservés.
Livre d'or Livre d'or    Contact Contact
Plan du site du projet
Plan du site du Livre
Liste des documents partagés